Nouvel après-midi d’échanges le 16 avril 2019 dans nos locaux avec les partenaires du programme de recherche Aurore.

Post Echange Partenaire

La thématique de notre rencontre : l’agilité stratégique et le management de portefeuille. Ces questions, ô combien existentielles pour les organisations contemporaines soumises aux aléas de l’économie mondialisée, ont connu un fort attrait des participants.

Pour ce premier moment de partage de l’année, nous avons souhaité un format plus dynamique. De plus, l’échange a été pensé comme un préambule à la rencontre de novembre afin d’affiner les thèmes et les besoins exprimés par les partenaires du programme lors de la réunion annuelle d’orientation de la recherche de juin dernier.

Dans l’optique de faire émerger les interrogations des parties prenantes d’Aurore concernant le sujet, l’après-midi s’est ouvert sur un temps de réflexion où les participants ont phosphoré pour externaliser leurs questions. Si une douzaine d’interrogations a été exprimée, nous avons réussi à converger vers six problématiques principales puis traiter effectivement quatre d’entre elles.

Nous avons naturellement démarré par la définition, la qualification du périmètre et les facteurs clés de succès de l’agilité stratégique. Cette mise en commun des perceptions s’est avérée riche en enseignements et nécessaire pour s’assurer de l’alignement des participants. Certains enjeux, à l’image des enjeux de pouvoirs (qui a parlé de l’influence de Game of Thrones ?), mais aussi la centralisation/décentralisation des organisations, se sont révélés particulièrement prégnants.

Une déclinaison opérationnelle de cette question est plus spécifiquement celle, épineuse, de la gestion des dépendances (intraportefeuille et entre les portefeuilles). Plusieurs pistes ont commencé à poindre afin de répondre à ces contraintes. Au menu : pilotage par tranche, structuration de l’organisation ou même contractualisation des dépendances.

Toutefois dans quelle temporalité s’inscrit cet exercice ? La prise en considération des temps courts et longs (projets/programmes pluriannuels dans un contexte budgétaire annuel) est alors fondamentale. Le partage des différentes tactiques et stratégies mises en place aussi bien dans les administrations publiques qu’au sein des entreprises offre ainsi un panel de solutions envisageables.

Pour finir, l’alignement entre l’agilité stratégique et le management de portefeuille cristallise de nombreux enjeux et questions, en particulier la valeur. Ai-je arrêté les bons projets ? Ai-je lancé au bon moment mes nouveaux projets ? Est-ce que mon portefeuille est agile ? Autant d’énigmes à résoudre ! Lors de l’échange, un exemple a été mentionné où une batterie d’indicateurs de gestion est employée dans la perspective de valider l’atteinte effective des bénéfices attendus.

La conclusion du jour ? Il ne faut pas limiter l’agilité stratégique à la gestion de portefeuille. De plus, les moyens et les méthodes ne sont pas « si complexes » que cela, les enjeux se situent principalement au niveau stratégique. Fort de ces fructueux échanges, l’équipe de recherche dédiée à cette thématique vous donne rendez-vous le 21 novembre 2019 pour la suite de l’épisode (Portefeuille is coming).

Entre temps, nous nous retrouverons le 20 juin pour deux événements : la présentation des résultats de la suite des travaux sur les PMO d’entreprise et la réunion d’orientation de la recherche.

Pour suivre confortablement le prochain épisode, Offrez-vous un abonnement d’un an au partenariat de recherche ! Contactez Magali Berisset pour en savoir plus sur nos programmes.