Actualités

Les méthodes agiles reposent sur un processus de développement itératif, incrémental et adaptatif aux contingences du projet. Pixel-Shot / Shutterstock

Akim Berkani, Université Paris Dauphine – PSL et Sébastien Tran, Pôle Léonard de Vinci – UGEI

Initialement mises en place pour des projets de développement de logiciels, les méthodes agiles de gestion de projet ont, durant les 25 dernières années, gagné du terrain dans différents domaines d’application (chez Saab par exemple, dans la construction d’avions d’après un article de Furuhjelm et coll., 2017). Cela a contribué à l’essor d’un nouveau paradigme de gestion de projet où les approches agiles sont différenciées des approches dites traditionnelles de gestion de projet. Ces dernières désignent principalement, dans la littérature en systèmes d’information, le développement en cascade ou le développement via le cycle en V. Quant aux méthodes agiles, ce sont des méthodologies légèrement formalisées qui permettent de prendre en compte des besoins et des solutions évoluant tout au long d’un projet, en s’appuyant sur des équipes pluridisciplinaires avec une certaine forme d’autogestion. Elles reposent sur un processus de développement itératif, incrémental et adaptatif aux contingences du projet.

Effet de mode

Selon une récente étude, 96 % des acteurs projets de grandes organisations (chef de projet et développeur entre autres), déclarent mettre en place des méthodes agiles. Or, cette même étude comporte un paradoxe qui s’explique, sans doute, par un effet de mode autour de l’agilité. À la question « combien d’équipes mettent en place les approches agiles ? », seulement 7 % répondaient que l’ensemble des équipes de leurs organisations mettait en œuvre fidèlement ce genre de méthode.

La question du processus d’adoption des méthodes agiles est donc importante. Comme le suggèrent les résultats de l’étude, la tendance n’est plus d’expérimenter ce mode de fonctionnement, mais plutôt de le généraliser. Ce qui débouche sur de nouvelles problématiques : comment faire ? Quelle approche généraliser ? Jusqu’à quel niveau de l’organisation ? Le processus d’adoption se limite-t-il exclusivement à la direction des systèmes d’information ? Les réponses sont d’autant plus difficiles à trouver que, ces deux dernières décennies, les méthodes agiles sont devenues très hétérogènes.

La genèse des approches agiles

La démocratisation du concept provient notamment de la parution, en 2001, du « Manifeste agile » par un groupe de 17 experts du génie logiciel provenant principalement des États-Unis. Ces derniers cherchaient à établir une meilleure façon de développer les logiciels. Pour dépasser les méthodes traditionnelles, ils mobilisaient une philosophie de base composée de quatre valeurs (et 12 principes sous-jacents) pour mettre en avant « les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils ; des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive ; la collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle et l’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan ».

On ne peut toutefois considérer ce manifeste comme l’origine des méthodes agiles. Quelques années auparavant, en 1994, le Standish Group, société internationale de conseil en recherche informatique, sortait son premier rapport intitulé « Chaos Report ». Cette étude était à l’époque l’une des premières à tenter de chiffrer le taux de réussite des projets de développement de logiciel aux États-Unis. La méthodologie de l’étude, peu transparente, est critiquable. Il en ressort néanmoins un taux considérable d’échecs des projets.

À cette même époque, Ken Schwaber et Jeff Sutherland, tous deux experts du développement de logiciels, proposèrent le cadre méthodologique Scrum pour contrer cette « crise du développement de logiciel ». Ils ont, dans cette optique, mis au point un processus de développement conçu pour apporter énergie, concentration, clarté et transparence aux équipes de projet développant des systèmes logiciels. L’approche Scrum est par ailleurs devenue aujourd’hui le cadre méthodologique le plus mis en œuvre dans le monde.

Depuis ces travaux des années 1990, une variété de méthodes ont vu le jour, comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous :

Historique des approches agiles.

Il est aujourd’hui possible de classer ces approches en deux grandes catégories :

  • Les approches à petites échelles (APE), qui désignent les méthodes du type scrum ou kanban, ayant été créées pour des petites équipes (4 à 9 personnes) ;

  • Les approches agiles à grande échelle (AGE), qui désignent les modèles scaled agile framework (SAFe) large scale scrum (LeSS), disciplined agile delivery (DaD), créées pour étendre l’agilité et coordonner des projets composés de plusieurs grandes équipes (10 à 150 personnes).

La multiplication des approches traduit bien l’engouement pour les méthodes agiles dans des organisations qui en retirent un certain nombre de bénéfices. Selon les travaux sur le sujet, elles favorisent notamment la réduction du délai de mise sur le marché d’un produit, augmentent la productivité des équipes, ou améliorent la qualité du produit livré. Il est par ailleurs à noter que ces types de bénéfices ont principalement été observés au sein de projets SI.

L’agilité au-delà des aspects techniques

Convaincues de ces apports, les grandes entreprises sont entrées dans une phase de généralisation de ces approches au niveau de l’ensemble des projets Système d’information comme en témoigne l’appel du délégué général du Club informatique des grandes entreprises françaises (CIGREF) auprès de la communauté des chercheurs français en SI. Étant donné que ces approches sont nées dans le développement de logiciels, c’est principalement au niveau des projets touchant à la conception et au développement de SI qu’elles sont mises en place.

On pourrait donc croire que ces approches concernent uniquement les aspects techniques des projets. Or, cette vision, très réductrice, fait souvent obstacle à la généralisation des méthodes agiles auprès des acteurs non techniques. Par ailleurs, chez ces acteurs, la relation « client – fournisseur » entre les départements métiers et la DSI favorise une perception des méthodes agiles comme des méthodes exclusivement informatiques.

Près de 18 ans après la sortie du « Manifeste agile », les approches agiles se sont donc imposées. Mais le chemin vers leur généralisation est encore long.The Conversation

Akim Berkani, doctorant à l'université Paris-Dauphine, Université Paris Dauphine – PSL et Sébastien Tran, Directeur de l'École de Management Léonard de Vinci (EMLV), Pôle Léonard de Vinci – UGEI

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

2019

Voici une présentation de l'échange partenaire sur l'agilité à l'échelle du 9 janvier 2020 en vidéo

Le 9 janvier 2020, les partenaires du programme de recherche se retrouvent afin d'échanger sur la question épineuse de la mise en place de l'agilité à l'échelle.

Sponsor, Product Owner, Chef de Projet, Directeur de Programme lancés dans la fosse sans préparation / accompagnement !?

Comment en finir avec ce phénomène ?

EP2 10/10/19 Comment déterminer rapidement et simplement les points à renforcer en vue d'un rôle management de transformations ? 

Pour son séminaire 2019, Daylight s’est rendu dans le Loiret, près de Montargis au château golf de Vaugouard.

Découvrez dans cette analyse, ce que 2030 vous réserve en termes de gestion de projet !

NOUS CHERCHONS DES CONSULTANTS JUNIORS ET CONFIRMÉS !

L’intelligence artificielle est un sujet tendance depuis maintenant plusieurs années. Selon ses apôtres, elle pourrait avoir des conséquences sur de nombreux aspects de notre société.

Un grand merci aux 8 participants de la troisième édition de l’After Daylight !

Troisième édition de l'After Daylight ! 

Une fois n’est pas coutume, nous allons présenter un article à paraître rédigé par deux collaborateurs de Daylight Akim Berkani (doctorant CIFRE – Université Paris Dauphine), Dominique Causse (docteur en économétrie, expert et membre du comité de direction de Daylight) et Laurent Thomas de la Banque de France (BdF).

Du 20 juin au 5 août, bénéficiez de conditions exceptionnelles pour rejoindre le partenariat de recherche !

 C’est avec beaucoup de plaisir et de fierté que notre équipe de recherche annonce la mise en place d’un modèle de mesure de la performance des transformations.

En lien avec la future rencontre du 20 juin 2019, l’article présenté aujourd’hui revient sur les bénéfices liés à la gestion de projet.

En lien avec l’échange partenaire du 16 avril 2019, l’article présenté aujourd’hui revient sur l’agilité au niveau du portefeuille de projets.

Nouvel après-midi d’échanges le 16 avril 2019 dans nos locaux avec les partenaires du programme de recherche Aurore.

Nous vous proposons de rejoindre le partenariat avant le 30 avril 2019 et de bénéficier de 4 jetons supplémentaires (soit 16 au total) pour des formations « les essentiels ».

Le 16 avril, nous allons échanger avec les membres du partenariat de recherche à propos d'agilité stratégique et de management de portefeuille !

Découvrez le sujet du prochain échange partenaire en vidéo :

La première rencontre de recherche de l’année a donné l’occasion à l’équipe de présenter le résultat de ses travaux portant sur l’élaboration d’une grille d’analyse rapide de la couche organisation d’un programme de transformation. Rappelons ici que les programmes relèvent des défis spécifiques (transformation, adaptabilité, complexité) et que ce sont des objets organisationnels différents des projets.

L’analyse de mars du @antoine revient sur l’article de Lehtonen, Päivi, Martinsuo et Miia « Integrating the change program with the parent organization ». Ce papier est un des premiers à avoir divisé les modèles d’intégration en trois catégories.

Analyse de l'article "Uncertainty as opportunity: the challenge of project based careers"

Pour cette première rencontre de l'année, nous vous présenterons les résultats de nos travaux de recherche sur l'élaboration d’une grille d’analyse rapide de la couche organisation d’un programme de transformation.

Note de lecture par Antoine Henry – chercheur au sein du cabinet Daylight consulting

Le calendrier des prochaines formations les Essentiels est arrivé.

Les Essentiels : le cycle de formations qui apporte les connaissances nécessaires aux porteurs de projets, programmes et portefeuilles (3P) et à leurs appuis pour les aider à maîtriser et réussir leurs engagements.
Six formations disponibles pour
• apporter l’état de l’art, le fruit de plusieurs centaines d’années / hommes d’expérience et les résultats de notre programme de recherche
• leur permettre de monter en compétences et
• les accompagner vers l’autonomie

Daylight vous présente ses meilleurs vœux pour 2019

2018

Atelier Scrum de Scrums pour les J.O 2024 !

L'article du mois de décembre sur l'agilité en lien avec la dernière rencontre de recherche.

Conférence « Gestion de portefeuille de projets et E.PMO » cinquième édition !

Note de lecture par Antoine Henry – chercheur au sein du cabinet Daylight consulting

Note de lecture par Antoine Henry – chercheur au sein du cabinet Daylight consulting

Nouvelle rubrique sur le site internet et sur linkedin, l'avis d'Antoine.

Et si on simplifiait le recrutement ?

Rencontre de recherche du 11 septembre 2018 : "Directions générales et stratégie en termes de capacité de transformation"

Grande enquête 2018 : comment les DG/SG expriment leur stratégie en termes de capacité de transformation et quels sont les moyens qu’elles emploient pour l’implémenter ?

Daylight Consulting est fier de vous annoncer le lancement officiel du LAB Agile !

Programme de recherche Aurore - 28 juin 2018 : après midi échange autour du thème « Comment bien faire naître et installer la logique de programme de transformations ? » 

« comment bien faire naître et installer la logique de programme de transformation ».

Daylight à l'édition 2018 du Mud Day !

C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons que Daylight a rejoint le groupe Blue Soft.

Des échanges et des retours d'expériences sur la généralisation des approches agiles !

Quels sont les freins et accélérateurs de la transformation engendrée par la généralisation des approches agiles ?

Notre événement de recrutement fût un succès grace à vous !

Tu as envie de participer à des projets SI/Industriels ou des transformations d’organisations ?

Grille d'analyse rapide de la composante engagement des programmes.

Session de formation exceptionnelle les 11 et 12 juin prochains.

Découvrez nos engagements en matière de RSE !

Vous souhaitez connaître les menaces qui pèsent sur votre programme de transformation ?

Soirée à la rencontre des alumni de la Skema Business School

Nous avons le plaisir de vous annoncer que Daylight Group fait désormais partie des organismes de formation référencés par Datadock. 

Comment installer et faire monter en compétence un PMO d’entreprise ?

2017

Le calendrier des prochaines formations les Essentiels est arrivé.

Daylight sponsor de la conférence Marcus Evans

Les résultats de l'enquête autour d'une soirée Cheese & Wine à Toulouse

Transformation agile de l’organisation : focus sur les agents de la transition

Le calendrier des prochaines formations les Essentiels est arrivé.

C’est à l’Holiday Inn de Blagnac que la première édition des rencontres d'experts a été lancé par Daylight Toulouse

Daylight était partenaire Platine du Forum National du PMI qui s’est tenu les 24 et 25 avril derniers à la Maison de la Mutualité dans le 5ème arrondissement de Paris.

 

Demain, on maitrise et on réussit les transformations de nos entreprises !

 

Ne ratez pas les Essentiels ! A l’affiche en avril : Les Essentiels, le cycle de formations de Daylight pour donner aux porteurs de projets, programmes et portefeuilles une vision cohérente, facilement utilisable et intégrable dans leur quotidien.

Le 31 mars, de 14h à 18h, notre équipe de recherche exposera dans nos locaux les résultats de ses travaux sur l’élaboration d’un indice de complexité des projets.

Nous nous engageons aux côtés des 3 400 signataires de la Charte de la diversité à lutter contre les discriminations et à promouvoir la diversité dans notre entreprise.

Par Clément Ruot

2016

Nous sommes mercredi 23 novembre 2016, il est 9h et c’est dans la salle Rome de l’hôtel Hilton de la Défense que le président de séance prend la parole pour lancer officiellement le début de la 3ème édition de la gestion de portefeuille projet et de la gouvernance SI.

Par Clément Ruot

Daylight est gold sponsor de la rencontre sur la gestion de portefeuille de projets et gouvernance SI organisée par la société Marcus Evans du 23 au 25 novembre 2016.

Par Clément Ruot

Le 16 juin aura lieu un événement du PMI France en association avec Microsoft et la Société Générale autour du « management de projet coopératif ».

Par Gil-Antoine Gentric.

3 et 4 juin 2016 : une nouvelle session de l'Academie Daylight !

Une nouvelle session de l'Académie Daylight a été organisée les vendredi 3 et samedi 4 juin dans les locaux de Daylight à la grande Arche de La Défense.

Par Gil-Antoine Gentric

2015

Un nouveau modèle de sélection des pratiques Agiles

L’équipe de recherche Aurore a présenté le mardi 27 octobre 2015 aux partenaires de recherche, les résultats de ses travaux sur le dernier sujet de recherche « Un modèle d’élaboration d’une grille d’éligibilité des pratiques agiles pour un projet ».

Le thème était "Modèle permettant de définir les Business Case des PMO d'Entreprise"

Dans le cadre de notre programme de recherche Aurore, nous proposons à deux projets de bénéficier d’un Diagnostic Express en 48h.

Il s’agit d’une analyse des menaces qui pourraient empêcher l’équipe projet d’honorer son engagement, et le cas échéant des contre-mesures.

2014

Le 24 juin dernier s’est achevée la deuxième édition française du Showcase de l’APMG.

Nos consultants-expert, Dominique Causse et Fadi El Gemayel, ont animé des conférences et des tables rondes exceptionnelles.

Le taux d'échec des projets restant élevé et surtout ne s’améliorant pas significativement, il est pertinent de s'intéresser aux modèles de maturité ; ces modèles permettent de gagner en performance grâce à l’amélioration de l'organisation des projets.

Par dr. Dominique Causse

Le pilote stratégique est l’unique responsable de la réussite du projet. C’est à lui de fixer les règles du jeu en termes de prise d’engagement et de pilotage pour les Chefs de Projets.

Par Fadi El Gemayel

Dans un monde en mutation, les programmes de transformation sont devenus un levier essentiel de changement.

Par dr. Dominique Causse

Prise de contre-pied de croyances encore trop répandues sur les « résistances » et autres rigidités des acteurs terrain dans cette interview ! 

Par Robert Cottura

Dans cette interview on développe le dernier chapitre sur la maîtrise d’un projet stratégique.

Par Fadi El Gemayel

Il n'existe pas de bon ou de mauvais Chef de Projet dans l'absolu, un Chef de Projet est plus ou moins en adéquation par rapport au contexte et aux besoins d'un projet...

Par Marie-France Fourrier

L’organisation projet ? Pourquoi même en parler... « cela coule de soi non ? »

Par Fadi El Gemayel

2013

Présentation de l'indispensable premier pilier de la maîtrise d'un projet : l'engagement.

Par François Delignette

La vision est assez audacieuse : Fadi El Gemayel affirme qu’il est effectivement possible de maîtriser la globalité des projets et programmes d’une entreprise.

Par Fadi El Gemayel

Si la maîtrise est la principale responsabilité du Chef de Projet, le Directeur, Commanditaire, Pilote Stratégique, Président de Comité de Pilotage porte la responsabilité finale de la réussite du projet… et du mouvement stratégique qu’il implémente pour l’entreprise.

Disposer des moyens financiers, matériels et humains est déjà un enjeu en soi. Mais comment les mobiliser, les porter et les projeter en cohérence vers la réussite ?

Webinar P3M3

Le 12 novembre à 12h, Dominique Causse, associé et expert de conseil Daylight, présentera un webinar consacré aux modèles de maturité en partenariat avec l'APMG.

Daylight et l'APMG-International, leader mondial en accréditation d’organismes de formation, de conseil et de certifications ont le plaisir d’annoncer l’accréditation de Daylight Group.

Par Gil-Antoine Gentric

C'est avec grand plaisir que nous vous annonçons que 8 consultants et chercheurs Daylight et partenaires qui passaient l'examen MSP Foundation l'ont tous réussi !

Par Gil-Antoine Gentric

Mener des projets de transformation dans un contexte de crise est un double défi.

Par Fadi El Gemayel

L'association ADELI qui à pour vocation le partage d'expérience, le débat ouvert dans un but d'accroissement des connaissances, organise une soirée consacrée aux Serious Game.

Par Gil-Antoine Gentric

2012

Un serious game pour apprendre le management de projet en jouant !

Par Gil-Antoine Gentric